Forum Historique se déroulant en 1701. La maison Royale de Saint-Cyr est en plein boom.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Angélique de Longchamps -- Son histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Veuve et maman
Messages : 129
Ecus : 7313
Date d'inscription : 11/10/2016
MessageSujet: Angélique de Longchamps -- Son histoire   Mar 11 Oct - 11:16



Angélique de Longchamps


Feat Nora Arnezeder





   

Identité

  • Prénom(s) : Angélique
  • Nom : de Longchamps
  • Âge : 24 ans
  • Date de naissance : 15 mai 1677
  • Lieu de naissance : Saint-Jean de Luz au Pays Basque, en France
  • Origines : Noble mais pauvre
  • Métier : Ecrire ici
  • Passions : lecture, couture, Ecrire ici
  • Situation financière : Ecrire ici
  • Orientation sexuelle : Ecrire ici
  • Situation amoureuse : Ecrire ici

Caractère et Physique

Caractère : Angélique est issue d'une famille noble mais pauvre. C'est une personne plutôt sûre d'elle sans pour autant être vantarde. Elle est même plutôt modeste, d'ailleurs. Vu son passé, elle estime n'avoir plus rien à perdre et tout gagner de la vie. C'est une jeune femme un peu timide quand elle ne sait pas trop à qui elle a affaire, quand elle ne connaît pas quelqu'un. Elle est assez sociable, gentille et aime rendre service aux autres. De plus, il ne faut pas oublier de préciser qu'Angélique est une personne loyale et également fidèle, ce n'est pas du tout quelqu'un de mauvais même si elle peut aussi se montrer têtue quand elle a quelque chose en tête. C'est une personne honnête qui a d'autres défauts que le fait d'être tếtue mais à vous de découvrir lesquels car parler de ses défauts, ce n'est jamais facile.



   

Histoire

Je m'appelle Angélique de Longchamps, j'ai un petit frère mais que je n'ai jamais vu, à part quelques minutes à peine à sa naissance. Je suis née il y a maintenant 24 ans de cela, soit en l'an de grâce 1677 dans une province française du Pays Basque. Mon père était un noble servant le Roi en toute cause mais hélas guerroyer aux côtés du roi Louis XIV l'a fait se couvrir de dettes petit à petit et de plus en plus. Aujourd'hui cinquantenaire, il s'est complètement retiré dans ses terres dont il tâche d'en tirer quelque chose afin de ne pas tomber encore plus dans la désuétude. Mon père est veuf, il a perdu sa femme, donc ma mère, morte en couches lors de la naissance de mon petit frère quand j'avais 5 ans. Petit frère que je n'ai que peu connu hélas car mon père ne voulant pas avoir une bouche de plus à nourrir, il a donc mis mon frère en nourrice et l'a abandonné là-bas, n'ayant même plus les moyens de payer la nourrice. Heureusement pour mon petit frère, je sais que mon père l'a laissé chez cette nourrice avec les preuves de sa naissance. Qui sait ? Ca pourrait toujours lui servir un jour, non ?

Quant à moi, depuis la mort de ma mère, je ne vis plus, je survis et la séparation d'avec mon frère n'arrange pas les choses. Mon père a changé complètement de comportement. Déjà, ne combattant plus dans les guerres de territoire aux côtés de Sa Majesté Louis le Grand depuis maintenant une dizaine d'années, il a changé de comportement, il est devenu comme méchant envers moi, me prenant pour la femme de ménage, la cuisinière et j'en passe. Cela parce qu'il dit que nous n'avons plus assez de sous pour nous payer des domestiques, ce qui est certes vrai mais j'estime que ce n'est pas à moi, fille de noble malgré tout, même si noble sans le sou, de faire cela. J'ai essayé de me révolter mais en vain, mon père devient de plus en plus méchant envers moi. Heureusement, il ne me bat pas en plus de tout cela.

En 1693, alors que j'avais 16 ans, j'ai rencontré un beau jeune homme qui me promettait monts et merveilles, de qui je suis tombée amoureuse et lui de moi ou du moins le disait-il. Je me voyais déjà partir aux Amériques avec lui ou à Cythère ou où que sais-je où nous pourrions vivre une belle idylle amoureuse. Mais voilà, il en fut autrement, et arriva malgré tout ce qui devait arriver. Mon bel amoureux me mit enceinte et quand je lui appris la nouvelle je ne le revis plus. J'étais une fille perdue désormais. Et hors de question pour moi de dire à mon père ce qu'il s'était passé, il serait devenu encore plus méchant envers moi. Je continuais donc de faire mon lot de tâches quotidiennes comme il le souhaitait, sans ne plus chercher à me rebeller contre lui, en cachant ma grossesse jusqu'à la fin et quand je sentis la fin de ma grossesse arriver, j'allais dans la forêt voir une sorcière réputée pour mettre fin à ma grossesse, pour m'aider à m'en délivrer et à donner naissance à ce bébé qui poussait en moi depuis 9 mois. Elle m'aida sans poser aucune question. Je donnais naissance à un garçon mais qu'en faire désormais ? Je confiais mes tourments à la sorcière avant de la quitter et elle me donna l'adresse d'une nourrice qui ne prenait pas grand chose comme pécule. J'allais donc confier mon bébé là-bas, espérant pouvoir le retrouver très vite.

En 1695, alors que mon fils était donc en nourrice depuis sa naissance soit depuis l'année 1694, et bien que je ne pouvais pas aller le voir comme je le désirais à cause de mon père qui pourrait se poser de questions, je tâchais malgré tout de maintenir un certain lien avec lui. Mais n'en pouvant plus de cette vie de misère auprès de mon père, j'ai donc décidé d'écrire une lettre à Saint-Cyr, espérant y être reçue. J'avais certes 18 ans et normalement, on entre à la Maison d'Education de Saint-Cyr dès le plus jeune âge mais j'ai tenté ma chance. Cette lettre, je l'ai fait signer à mon père et il l'a fait ouf ! J'ai donc pu y entrer durant deux ans environ. J'en suis désormais sortie depuis quelques années, mariée à un vieil homme qui m'a laissé tous ses biens, tout son argent avant de mourir. Aujourd'hui veuve mais ayant malgré tout retrouvé mon fils qui vit près de moi, je ne peux pas dire que je vis dans le luxe mais je vis assez aisément et espère trouver celui qui accepte mon fils comme le sien, ainsi que l'Amour de moi en même temps. J'ai aussi une autre espérance en moi, retrouver mon petit frère et devenir enfin sa soeur.



   

Derrière l'écran

Pseudo :Ecrire ici

Âge :Ecrire ici

Présence sur le forum :Ecrire ici

J'ai trouvé le forum grâce à :Ecrire ici

Personnage inventé ou scénario ? : (si scénario, de qui est-il ?)Ecrire ici

Comment trouvez-vous le forum ? Ecrire ici

Quelque chose à rajouter ?Ecrire ici

   
Codage par Maelys

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Angélique de Longchamps -- Son histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» Angélique de Coulange
» Baptêmes de Framboise, Angélique, Ailé, Minuit, Sensuelle et Granit /!\
» Présentation de Angélique Boissy [Validée]
» Athénaïs de Montespan - Une angélique diablesse [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colombes et Jouvenceaux du Roi-Soleil :: Votre arrivée :: Vos Recommandations-
Sauter vers: